Camille Desmoulins

8 août 2008

Les vrais duels politiques

Filed under: Divers — Camille Desmoulins @ 9:35

Vous imaginez il y a deux ans un duel à l’épée entre Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin suite à l’affaire Clearstream? Ou la semaine dernière un duel au sabre entre Bernard Tapie et François Bayrou suite à l’arbitrage favorable au premier dans l’affaire du Crédit Lyonnais/Adidas?
Complètement décalé et incongru? Pourtant, il y a quelques dizaines d’années, ce genre de réglements de comptes à ce niveau n’était pas impossible!

La coutume des duels est née au Moyen-âge. Contrairement à une idée reçue, c’est après la Révolution française et la démocratisation du port des armes à tout citoyen que la pratique des duels est devenue la plus répandue. L’âge d’or des duels est en fait réparti sur deux périodes :
– de 1789 à 1840 (sauf pendant la Terreur [1793-1794] ; on ne peut pas à la fois se battre et regarder les autres se faire guillotiner…) et 
– de 1875 à 1900, notamment avec la crise boulangiste et l’affaire Dreyfus, qui ont créé de nombreuses occasions de conflits individuels.
Ainsi, la France fait figure d’exception puisque la pratique du duel est tombée en désuétude beaucoup plus tôt dans la quasi-totalité des autres pays.

Duel entre Jean Jaurès et Paul Déroulède, le 4 décembre 1904

Depuis 1789, malgré plusieurs propositions de lois présentées par des députés, le code pénal français n’a jamais traité des duels. Lorsque des cas ont été portés devant la justice, les tribunaux ont parfois prononcé des condamnations, par exemple lorsque les règles d’égalité des chances n’étaient pas respectées. Mais la pratique des duels était en quelque sorte tacitement acceptée.

Un duel doit respecter certaines règles. En 1836, le comte de Chatauvillard rédigea un code du duel, connu sous le nom du code de Chateauvillars et qui devint la référence. On y définit notamment le principe selon lequel c’est la personne offensée qui a le choix des armes, et grand nombre de points pratiques. Souvent, il était établit un procès verbal d’après rencontre pour en attester la régularité.

Duel entre Gaston Deferre et Roger Ribière en avril 1967 (dernier duel politique)

Voici quelques duels célèbres :

  • Charles Floquet/Général Boulanger – 13 juillet 1888
    Floquet est alors le Président du Conseil (= 1er ministre actuel) et le général Boulanger est un député qui a une telle popularité qu’on pense qu’il va réaliser un coup d’Etat. Floquet l’interpelle à la Chambre : “A votre âge, général Boulanger, Napoléon était mort… ». Lors du duel (à l’épée), Boulanger est blessé, à la surprise générale.
  • Georges Clemenceau/Paul Deschanel – 27 juillet 1894
    Paul Deschanel et Georges Clemenceau sont deux parlementaires lorsque suite à l’affaire du canal de Panama dans laquelle Clemenceau est soupçonné (et pour cause!), ils s’affrontent en duel à l’épée. Clemenceau en sort vainqueur puisque Deschanel est blessé au front et a la paupière droite percée. Mais il saura prendre sa revanche, quelques 25 ans plus tard puisqu’en 1920 il sera élu Président de la République par le Parlement, face à … Clemenceau.
  • Colonel Henry/Colonel Picquart – 5 mars 1898
    Les colonels Henry et Picquart sont les symboles de l’affaire Dreyfus. Henry a réalisé un faux afin d’accuser à tort Dreyfus ; après être passé aux aveux, il se suicidera dans sa cellule le 31 août 1898. Le Colonel Picquart est un des premiers dreyfusards, ce qui le conduira provisoirement en prison. Picquart sort vainqueur de leur duel à l’épée.
  • Jean Jaurès/Paul Déroulède – 4 décembre 1904 
    Jean Jaurès est le leader du parti socialiste lorsqu’il est opposé en duel à Paul Déroulède, député nationaliste. Déroulède dit à Jaurès « vous êtes le plus odieux pervertisseur de consciences qui ait jamais fait, en France, le jeu de l’étranger », suite à un article ironique de Jaurès dans son journal, l’Humanité. Leur duel, au pistolet, se solde par un match nul. Quelques années plus tard, le 31 juillet 1914, dans d’autres conditions, c’est bien un pistolet (celui de Raoul Villain) qui mettra fin à la vie de Jean Jaurès.
  • Gaston Deferre/Roger Ribière – 20 avril 1967
    En pleine chambre des Députés, Ribière, député gaulliste est traité d’« abruti » par le président du groupe socialiste et maire de Marseille, Deferre au cours d’un débat houleux. Ce dernier refuse de se rétracter puis il sort vainqueur du duel, qui est considéré comme le dernier duel politique de l’Histoire de France.

Voici quelques autres duellistes politiques célèbres : Hoche, Barnave, Lameth, Benjamin Constant, Lamartine, Thiers, Victor Hugo, Gambetta, Jules Ferry, Aristide Briand, Léon Blum.
A noter que Camille Desmoulins fut provoqué en duel en 1790 par des royalistes. Opposé au principe du duel, il déclina…

A bientôt!

Publicités

7 commentaires »

  1. Extra! Il semble invraisemblable que des hommes de cette envergure aient eu recours au duel pour régler leurs différends!

    Commentaire par Barberoousse — 10 août 2008 @ 9:23 | Réponse

  2. Merci pour cet article passionnant.

    J.B.

    Commentaire par bricabraque — 13 août 2008 @ 7:15 | Réponse

  3. Un duel entre Nicolas et Ségolène est inimaginable, on ne se bat pas contre plus petit que soi. Plus sérieusement, la petite histoire est significative quoique « petite », car on la retient plus facilement.

    Commentaire par Gilles — 19 août 2008 @ 8:31 | Réponse

  4. C’est incroyable!
    Ah..là là…la mémoire collective est tellement courte!!!
    En tout cas bravo pour tout ce travail de documentation et de vulgarisation!!

    Commentaire par chpoune — 19 août 2008 @ 10:28 | Réponse

  5. Eh bien , ton blog donne des idées à Libé…. ce matin France info reprenait un de ses articles à propos du dernier des duels de nos « chers » politiciens. Tu y est sûrement pour quelque chose!

    Commentaire par marie — 22 août 2008 @ 7:23 | Réponse

  6. J’ai en effet entendu ça sur France Inter ce matin. Du coup j’ai acheté Libé et ai lu avec plaisir leur article !

    Commentaire par Camille Desmoulins — 22 août 2008 @ 7:50 | Réponse

  7. Très intéressant et peu abordé en général, votre article innove Camille. BRavo !

    Commentaire par Gérard Bouchard — 24 août 2008 @ 6:40 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :